Business

Le revenu net d’Uber en baisse de 50% au deuxième trimestre de 2020

Publié

le

DR

Le COVID-19 a perturbé de nombreuses industries qui étaient en plein essor avant les jours difficiles de 2020. L’une des plus grandes marques mondiales qui a sans aucun doute été durement touchée par la pandémie était Uber. Selon les données présentées par Stock Apps , le chiffre d’affaires trimestriel net de l’application de covoiturage a diminué de près de 50% au deuxième trimestre de 2020.

Le revenu net trimestriel d’Uber a baissé de près de 50% au deuxième trimestre de 2020

Uber est une entreprise en plein essor depuis sa création en 2009. Son succès s’est étendu au-delà des côtes des États-Unis, avec des opérations dans plus de 60 pays et plus de 900 zones métropolitaines au moment de la rédaction. Cependant, alors que les verrouillages limitaient les déplacements à travers le monde dans le but de se mettre à l’abri des effets de la pandémie, l’application de covoiturage a inévitablement subi un coup direct. Au deuxième trimestre de 2020, le revenu net d’Uber est passé de 3,3 milliards de dollars au premier trimestre à 1,9 milliard au deuxième trimestre, soit une baisse de 40%. Le chiffre du deuxième trimestre est également inférieur de près de 50% au sommet de 3,7 milliards de dollars du quatrième trimestre 2019.

Le déclin des trajets, des utilisateurs actifs mensuels et des réservations contribue à une forte baisse

Alors qu’Uber s’est récemment étendu à d’autres services tels que Uber Eats, il était et est toujours principalement connu comme une application de covoiturage. L’avenir semblait prometteur pour l’industrie et Uber dominait l’espace, cependant, la pandémie COVID-19 rend l’avenir de l’industrie très incertain. Dès que la pandémie s’est installée dans le monde entier vers mars 2020, plusieurs indicateurs clés pour Uber ont commencé à baisser, contribuant à la baisse significative du revenu net. Les réservations brutes mondiales d’Uber ont atteint un sommet d’un peu plus de 18 milliards de dollars au quatrième trimestre de 2019, mais ont chuté de 43,6% au deuxième trimestre de 2020 pour s’établir à un peu plus de 10 milliards de dollars.

Fournir la mobilité est l’épine dorsale de l’activité d’Uber et lorsque les verrouillages à travers le monde limitaient les mouvements, le service de covoiturage d’Uber n’était plus considéré comme une nécessité pour la plupart. Au quatrième trimestre de 2019, Uber a offert près de 2 milliards de trajets dans le monde, ce qui a chuté de plus de 61% à seulement 737 millions de trajets au deuxième trimestre de 2020. Les utilisateurs actifs mensuels d’Uber ont également chuté de plus de 50% au cours de la même période pendant laquelle la plupart des gens étaient obligés de travailler. de la maison et n’avait pas besoin de l’application de covoiturage.

Légère reprise au troisième trimestre mais pas proche des chiffres de 2019

Uber a réussi à récupérer dans toutes les mesures ci-dessus pour le troisième trimestre 2020 alors que les choses commençaient à s’améliorer dans le monde entier, mais les chiffres ne sont toujours pas comparables aux niveaux atteints en 2019, un effet clair de la pandémie de coronavirus. Le chiffre d’affaires net de 2,8 G $ du T3 2020 est toujours plus de 20% inférieur à celui de la même période en 2019.

Il est important de noter que de nombreux pays connaissent encore des deuxième et troisième vagues et que la reprise pourrait donc être de courte durée. Avec des situations variables à travers le monde, en particulier dans les zones métropolitaines clés où Uber opère, l’avenir immédiat est toujours plein d’incertitude pour Uber.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 3 =